LE CHOLERA FAIT 01 MORT DANS LA VILLE DE DOUALA ET UNE DIZAINE DE CAS REPERTORIE

LE CHOLERA FAIT 01 MORT DANS LA VILLE DE DOUALA ET UNE DIZAINE DE CAS REPERTORIE

En pleine crise sanitaire une épidémie de choléra ressurgit et frappe de plein fouet la capitale économique Douala. D’après les autorités sanitaires de la ville, la maladie a déjà fait un (01) mort sur une dizaine de cas répertorié.

Avec l’arrivée des pluies, le risque de contagion pourrait être bien plus élevé dans les principaux quartiers que sont New-Bell, Youpwe, Bepanda, Bangue, Bonassama et Manoca. Au-delà de l’insalubrité et de la consommation des aliments souillés, les difficultés d’accès à l’eau potable sont présentes comme les principaux facteurs de résurgence du choléra à Douala.

Selon LE POINT FOCAL EPIDEMIOLOGIE LITTORAL James LONGSI « Le niveau de vie, les conditions des populations qui sont des habitations précaires et n’ont pratiquement pas de la prime, les maisons d’abritation des eaux usées sont presque inexistantes, quand elle existe, elle ne permet pas de se protéger. Vous avez des maisons ou les gens vivent pratiquement avec les toilettes, et quand les pluies arrivent comme c’est le cas tout récemment, il est très facile que ces eaux reviennent à la surface, contaminent les aliments qui souvent sont mal conservés, contaminent l’eau de consommation qui souvent aussi est mal conservée. »

Pour une meilleure riposte contre la maladie, le bureau régional de lutte contre les épidémies pour le littoral lance une campagne de vaccination dès ce jeudi 25 mars 2021. Les enfants âgés de plus d’un an et les femmes enceintes sont les cibles prioritaires.

« Pour atteindre le seuil minimal d’efficacité il faut deux (02) doses de vaccin. Une première dose et une seconde dose qui seront prises pour un intervalle d’au moins 14 jours ; ça c’est l’intervalle minimal et le seuil d’efficacité est de cinq (05) ans au minimum si on a reçu ses deux (02) doses de vaccin. Il faut dire que le vaccin contre le choléra est un vaccin oral. » poursuit Mr LONGSI.

Cependant les responsables sanitaires affirment que la controverse autour du vaccin contre le covid 19 a suscité des réticences dans de nombreuses familles comme ce fut le cas de la première campagne. Ils appellent les populations à ne pas céder à la panique et à faire confiance au corps médical : LE POINT FOCAL EPIDEMIOLOGIE LITTORAL James LONGSI « Le premier jour on a observé une réticence de la population mais avec le degré de communication on a eu une amélioration dans les jours suivants, mais la vaccination qui était limitée à cinq (05) jours n’a pas permis qu’on atteigne les objectifs. Les principales difficultés étaient surtout au niveau de la communication, l’adhésion des populations dans certains cas était même agressive. On avait eu des agents de vaccinations qui se sont fait agressés par les familles. »

Dr Sandrine MVE (Chef district Bonassama) « Je supplie les populations, je fais un plaidoyer pour qu’elles acceptent de se faire vacciner, pour permettre une bonne couverture, parce que la vaccination, ça nous protège tous et ça nous évite les morts. »

Dans tous les districts de santé de la ville de Douala, le dispositif de veille sanitaire a été renforcé pour une meilleure surveillance épidémiologique du choléra. A l’apparition des moindres symptômes tels que la diarrhée, la fatigue et les vomissements. Les spécialistes de la santé conseillent une réhydratation du malade avant de le conduire immédiatement dans un centre de santé le plus proche pour une meilleure prise en charge.

2 commentaires sur “LE CHOLERA FAIT 01 MORT DANS LA VILLE DE DOUALA ET UNE DIZAINE DE CAS REPERTORIE

  1. Vous avez plagié le nom de votre site. C’est pas professionnel. La Voix Des Jeunes Existe deja…. Bien vouloir corriger cette erreur. Merci

    1. Bonjour Dave, je me nomme Z. FOUDE Donald, Directeur de Publication du site Web “LA VOIX DE LA JEUNESSE (https://lavoixdelajeunesse.cm) “. C’est avec beaucoup d’intérêt que j’ai découvert votre commentaire sur le panel de modération de notre site Web et c’est avec beaucoup de plaisir que j’ai décidé de le rendre public afin que tout mal entendu soit dissipé. Vous estimez que nous avons “carrément plagié le nom d’un site qui existe déja” : J’ai regardé le nom de domaine de votre site web qui est “lavoixdesjeunes.info” donc totalement différent du notre. par ailleurs les noms des magazines ne sont pas identiques le votre est “LA VOIX DES JEUNES” pendant que le notre est “LA VOIX DE LA JEUNESSE” donc sur le point de la forme, je parlerai plutot de coincidence que de plagiat (nous ne recréons pas le monde). Par ailleurs sur le fond en terme de ligne éditoriale, j’ose croire que nous n’avons pas la même. Je peux donc vous rassurer, personnellement que je ne connaissais pas l’existence de votre site web au quel cas j’aurai choisi un nom de domaine qui s’éloigne du votre. Maintenant que ces similitudes peuvent générer confusion, nos lecteurs sauront faire le choix du magazine qui leur apporte la meilleure information. Bonne chance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *